Baptême

Explication

Le saint baptême

Le baptême : une démarche importante

La célébration du baptême accomplit ce geste inouï dans lequel Dieu adopte un enfant d'homme comme son enfant à lui, pour toujours, en le plongeant (c'est le sens du verbe "baptiser") en Jésus Christ, sa mort et sa résurrection ! Une merveille qui s'exprime avec des gestes symboliques (eau, lumière...). L'enfant renaît avec Dieu pour la vie éternelle, une vie plus forte que la mort.

Cette célébration se déroule à l'église, lieu où se rassemblent les baptisés. Par le baptême, l'enfant entre dans la communauté des hommes et des femmes qui croient en cet amour de Dieu révélé par le Christ.
Cette proposition de Dieu demande une réponse de la part de l'homme. Par leur démarche, les parents veulent ouvrir à leur enfant le chemin de la foi chrétienne. Par leur vie et leur prière, ils l'aident à découvrir le bonheur d'être chrétien (avec l'aide des catéchistes, des prêtres, d'autres parents...). Ainsi, quand il sera grand, il aura connu l'amour du Christ qui rend libre, il pourra choisir librement de poursuivre sur cette voie. Les parents sont les premiers éducateurs chrétiens de leur enfant.

Le choix du prénom : "A quel saint vouer l'enfant ?"
 

C'est un choix décisif, car le prénom, c'est pour toute la vie. Il fait partie de notre signature, de notre être. C'est par lui que l’Église désigne ses fidèles, depuis le baptême jusqu'à leur enterrement.
Certaines personnes se sentent mal dans leur prénom, comme dans un vêtement mal ajusté. A force de vouloir faire original, l'enfant finira par se faire remarquer, pas nécessairement dans le bon sens. Attention aux prénoms tirés de l'actualité : rien ne se démode comme la mode. Avec l'accélération de l'audiovisuel, la durée de vie d'un prénom est de plus en plus brève !

Depuis le concile de Trente (1545...1563), l’Église catholique demande aux parents chrétiens de choisir le nom d'un saint pour leur enfant, afin de lui procurer un modèle et un protecteur. Comme 25000 saints sont répertoriés, on n'a que l'embarras du choix ! Certains présentent un intérêt particulier. Ainsi ceux qui furent les compagnons de Jésus, qui ont partagé la prière et le pain avec lui, et pour lui, ont offert leur vie : c'est la glorieuse litanie des apôtres Pierre, Jacques, Jean, André, Philippe....

Voilà des valeurs sûres, comme le sont les évangélistes Luc et Marc, et non moins les saintes femmes de l’Évangile : Elisabeth, Marie-Madeleine, Marthe et la femme bénie entre toutes les femmes : Marie. Sans oublier les grands témoins de l'histoire de l’Église : les martyrs des premiers siècles et d'aujourd'hui (depuis Laurent jusqu'à Maximilien Kolbe...). Les fondateurs des ordres religieux : Bruno, Benoît, Dominique, François d'Assise, Vincent de Paul. Et pour les femmes, Claire d'Assise, Thérèse (d'Avila et de Lisieux), Jeanne de Chantal...

C'est finalement la première responsabilité chrétienne des parents de fixer un prénom pour un enfant. Et ça ne se choisit pas comme un chapeau !

Le baptême : quelques points pratiques

Parents, prenez contact assez tôt avec le prêtre  pour fixer ensemble la date du baptême et parler de la préparation. Vous faites partie d'une paroisse et d'une communauté de paroisses : c'est dans ce cadre-là que va se dérouler le baptême de votre enfant (et parfois deux baptêmes ensemble)… Pour l'inscription, veuillez apporter le livret de famille.

La préparation du baptême se fait avec le support de la revue "Le baptême de notre enfant" qui propose en particulier un certain nombre de textes bibliques. Elle permet d'approfondir votre démarche, que vous pourrez personnaliser.

Le baptême est célébré en lien avec l'eucharistie. Il est l'un des 3 sacrements de l'initiation chrétienne (Baptême, Eucharistie, Confirmation). Et comme la Première des Communions (l'eucharistie) constituera, pour votre enfant, l'étape suivante, autant signifier tout de suite ce lien. Voilà pourquoi le baptême est célébré normalement le dimanche, à la suite de la messe (ou le samedi soir avant la messe) à laquelle toute la famille est invitée à participer.

Parrain et marraine sont là en premier lieu comme témoins de la foi catholique auprès de votre enfant. Ils ont pour rôle de vous épauler dans l'éducation humaine et chrétienne. Pour que la responsabilité qu'ils acceptent de prendre soit en cohérence avec leur foi et leur vie, l'église demande qu'ils soient catholiques, qu'ils aient seize ans révolus, qu'ils aient été catéchisés et (dans toute la mesure du possible) confirmés. Les personnes extérieures à la communauté de paroisses devront fournir un extrait d'acte de baptême (à demander à la paroisse de leur baptême).

L'église catholique demande un parrain et une marraine (pas plusieurs !) – une seule personne, parrain ou marraine, peut assumer ce rôle. D'autres personnes, si elles sont baptisées, peuvent être inscrites comme témoins.

A l'occasion du baptême, le célébrant peut bénir des objets religieux : médaille, cierge… (pas la gourmette !)… La paroisse ne demande pas de participation financière tarifiée, mais il paraît normal de faire un geste pour l'église qui vous accueille (ou d'organiser une petite quête).